STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Financement

Le crédit-bail : une solution de financement intéressante pour les repreneurs

Par Cyril ANDRÉ

Publié le vendredi 3 mars 2017

Les entreprises, de toutes tailles, ont recours à ce mode de financement aussi pour des investissements mobiliers qu’immobiliers. Les repreneurs, qui ont souvent déjà un crédit bancaire conséquent du fait de leur dette d’acquisition, ont tout intérêt à se pencher sur ce type de solution. Et ce, aussi bien pour financer un investissement mobilier qu’immobilier.

Le crédit-bail est un mode de financement qui a, incontestablement, de nombreux avantages, notamment sur le plan fiscal et comptable. De plus, son coût est aujourd’hui comparable à d’autres solutions de financement plus classique.

En choisissant la solution crédit-bail, les dirigeants  peuvent investir tout en préservant leur capacité d’endettement et pouvoir,  à l’issue de leur engagement,  opter pour un matériel récent. Le crédit-bail permet donc d’accroître sa capacité d’investissement en diversifiant la façon dont on finance ses investissements. Ainsi, l’entreprise se préserve l’accès à des emprunts bancaires pour financer par exemple des rachats de fonds de commerce. Cela n’obère donc pas ses capacités d’endettement.  Autre avantage, et de taille : un crédit-bail peut se faire sur une durée plus longue qu’un crédit bancaire classique.

Une solution qui préserve la trésorerie

Il faut bien préciser que le crédit-bail n’accroît pas l’actif immobilisé. Il préserve donc l’équilibre comptable de l’entreprise. Cette solution préserve la trésorerie de l’entreprise. Notamment du fait que la totalité du bien est financée, y compris la TVA. Le client va aussi bénéficier de l’efficacité fiscale de l’opération, car les loyers sont totalement déductibles de la base imposable de l’impôt sur les sociétés.

La souplesse de ce type de financement est un autre des avantages du crédit-bail.  Il est ainsi possible de diminuer le montant des loyers en augmentant la valeur résiduelle de fin de contrat. En cours de contrat, le client pourra en modifier la durée ou acquérir le bien ou l’immeuble  par anticipation. Ce dernier pourra même céder l’actif avec, logiquement, le reliquat de son contrat de crédit-bail. Il existe aussi des autorisations de sous location.

La plupart des contrats de crédit-bail prévoient une option d’achat à l’issue de la période location. En fin de contrat, il existe donc deux possibilité : soit le client achète à la valeur résiduelle, qui est fixée lors de la négociation du contrat,  soit il n’active pas cette option d’achat  et donc il restitue le bien. Dans une majorité des cas, le bien est acheté.

Une solution de financement compétitive

Soulignons qu’en cas d’impayé ou d’insolvabilité, le crédit bailleur va alors pour revendre ou relouer le bien. Cette opération beaucoup plus simple à réaliser pour un crédit bailleur que pour un banquier avec un financement classique en crédit hypothécaire.

Qu’en est-il en termes de coûts ? Il apparaît que du fait des spécificités comptables et fiscales, le coût global du financement en crédit-bail est tout à fait comparable à celui d’un financement à moyen terme classique. En prenant en compte l’ensemble des paramètres, le crédit-bail  est devenu une solution de financement compétitive.

Les contrats de crédit-bail mobilier sont sur des durées de 3 à 7 ans.  Le seuil minimum est de quelques milliers d’euros ; certains contrats montent jusqu’à plusieurs millions d’euros.

Le crédit-bail immobilier est un métier nécessitant une expertise forte. Les experts spécialisés dans ce domaine chez les différents crédits bailleurs interviennent sur chacun des dossiers. Le client est accompagné, et donc conseillé, du début à la fin de l’opération. Si le prix de vente est négocié directement par le client, ce sont les services du crédit bailleur qui mène l’opération dans ses différentes dimensions. Ils vont notamment intervenir sur la bonne conduite des audits et de l’ensemble des aspects juridiques.

 

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE PARIS 2018