STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Financement

Capital investissement : quelle création de valeur pour les PME accompagnées ?

Par Cyril ANDRÉ

Publié le jeudi 7 décembre 2017

Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer la création de valeur dans les PME françaises accompagnées par le capital-investissement ? L’Afic (Association française des investisseurs pour la croissance) et EY se sont penchés sur la question et apportent un certain nombre d’éléments au travers de leur 3e étude annuelle consacrée à cette problématique ?

Précisons en premier lieu que l’étude concerne les entreprises françaises qui ont bénéficié de l’apport de capitaux propres de fonds de capital-investissement. Il s’agit typiquement d’opération de LBO et de capital-développement. Les entreprises qui ont participé à l’enquête ont été accompagnées en moyenne durant une période de 5 ans et 8 mois par un fonds. Ces fonds sont intervenus, dans la majorité des cas, lors de rachats aux côtés des dirigeants ou des salariés. Lors du changement d’actionnaire, donc au bout des 5 ans et 8 mois en moyenne, ces entreprises ont été reprises par un autre fonds de capital investissement (58 % des cas) ou par un industriel (26 % des cas).

Chiffre d’affaires et EBE en hausse

Entre la date d’entrée et la date de sortie du fonds d’investissement, la création de valeur de ces entreprises (à savoir la variation de la valeur des fonds propres) provient à 59 % du développement de l’activité. Ce développement s’expliquant aux deux tiers par de la croissance organique et, pour un tiers, par de la croissance externe. Plus précisément, la croissance organique des revenus provient à 43 % par la conquête de nouveaux marchés à l’export, à 32 % par une hausse des ventes sur le périmètre historique et à 24 % par une extension de l’offre.

Il apparaît que chaque année, et en moyenne, le chiffre d’affaires de ces entreprises accompagnées par un fonds de capital investissement a progressé de 6,1 % et leur EBE de 5,7 %. Autre chiffre significatif, leur niveau d’endettement a baissé de 35 % pour passer de 4 fois à 2,5 fois l’EBE.

Enfin, soulignons que leurs comités d’entreprise ont soutenu les opérations de changement d’actionnaires. Dans pas moins de 98 % des cas, ces derniers ont émis un avis favorable ou neutre à l’entrée d’un fonds et sur le choix du repreneur au moment de la sortie du fonds.

« La hausse des valorisations constatée sur les transactions de 2016 n’a pas fondamentalement modifié les constats des années précédentes : la croissance de l’EBE reste encore le premier moteur de la création de valeur et le désendettement ne contribue que marginalement à cette dernière », note Laurent Majubert, associé conseil en transaction chez EY.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE PARIS 2018