STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Une majorité d’entreprises privilégie la croissance organique

Par Cyril ANDRÉ

publié le vendredi 23 novembre 2018

Tous les spécialistes de la transmission d’entreprise le savent bien, les cédants comme les repreneurs  sont sensibles au contexte macro-économique. Ce dernier peut influer plus ou moins fortement sur leur décision de céder ou de reprendre. Un manque de confiance peut se traduire par un report de l’opération.

Dans ce cadre, les résultats de la 12e édition du Baromètre d’opinion des directeurs financiers de Deloitte sont éclairants. Comme le précise Deloitte, ce baromètre met en lumière la perception qu’ont les directeurs financiers de l’environnement financier et macro-économique ainsi que les facteurs influençant leurs décisions et celles de leur entreprise, notamment en matière de croissance externe ou de cession d’activités.

Un chiffre est assez révélateur. Les directeurs financiers français ne sont que 43 % à se dire optimistes quant à la conjoncture actuelle en France. Il y a seulement 6 mois, ils étaient 69 %. Sur une période courte, le recul est donc particulièrement sensible. Dans le même ordre d’idée, 41 % des directeurs financiers assurent devoir faire face à un fort niveau d’incertitude sur les plans économiques et financiers.

Investir et recruter

Conséquence de ce climat d’incertitude, 55 % de ces derniers reconnaissent que leur volonté de prendre des risques est inférieure à ce qu’elle était 6 mois auparavant. La même proportion a d’ailleurs mis en place des dispositifs spécifiques de risk management. Une majorité de directeurs financiers continue de privilégier la croissance organique à des stratégies qui peuvent être plus risquées d’acquisitions de cibles.

En dépit de ce pessimisme ambiant et de cette incertitude générale, les perspectives à moyen ou plus long terme apparaissent assez positives. Ainsi, 53 % des directeurs financiers français se disent disposés à investir et à recruter. Soulignons que les directeurs financiers des autres pays européens ne sont que 34 % à se trouver dans ces dispositions d’esprit.  

Cette enquête montre également que les préoccupations liées aux risques géopolitiques et aux perspectives économiques occupent une place de plus en plus importante dans leurs réflexions. Par ailleurs, la plupart des directeurs financiers soulignent les difficultés qu’ils rencontrent pour recruter des collaborateurs compétents et une main-d’œuvre qualifiée. « La rareté des compétences digitales dans la fonction finance semble être à l’origine du retard de certaines directions financières », explique Anne Philipona-Hintzy, associée Deloitte.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE NANTES 2018