STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Portrait robot du repreneur des temps modernes

Par Ann-Karen BARTOSZEWSKI

Etude publié le vendredi 14 décembre 2007

A quoi ressemble le repreneur de PME des temps modernes ? Quel est son plan d’action pour arriver à ses fins ? C’est ce qu’a cherché à savoir le cabinet de rapprochement Fusacq au travers d’une étude menée en novembre 2007 sur un échantillon de 542 repreneurs, dont les résultats viennent d’être publiés.
Sans surprise, on découvre que l’Ile-de-France est la région où le taux de concentration de repreneurs est le plus élevé (36,9 %), suivie de Rhône-Alpes (17,9 %). L’étude souligne que « les régions Pays de la Loire (7%) et Nord-Pas-de-Calais (près de 6%) représentent également un vivier notoire de repreneurs ».
Près de 40 % des personnes interrogées ont entre 40 et 50 ans et plus de la moitié d’entre elles possèdent un diplôme égale ou inférieur à Bac +2.
On apprend également que 70 % des porteurs de projet de reprise travaillaient dans une PME de plus de 50 personnes avant de sauter le pas, dont 42 % dans une société comptant au moins 500 salariés. A croire que le fait d’être employé dans un grand groupe stimule la fibre entrepreneuriale. Coté motivation, plus d’1/3 des sondés avouent que la lassitude professionnelle ou le licenciement est la première cause de ce changement de cap. Ils sont tout de même 43 % à citer l’envie d’entreprendre comme moteur principal de leur projet. Quant au but poursuivi, 72 % rachètent une entreprise pour la développer jusqu’à leur retraite, les autres visent la revente.
L’industrie traditionnelle arrive en tête des secteurs d’activités les plus prisés (38 %), devant les services hors technologie (27 %). Et la préférence des repreneurs va aux structures de petite taille. Pour preuve : 50 % d’entre eux ciblent une entreprise de moins de 10 personnes. Ils sont 16 % à orienter leurs recherches vers des entreprises dont l’effectif se situe entre 20 et 50 salariés. Détail intéressant : 67 % se disent mobile géographiquement.
En terme d’apport personnel, 65 % des candidats à la reprise disposent de plus de 100 000 euros.
S’agissant de la démarche, 3 repreneurs sur 4 estiment qu’il faudra entre 6 mois et 2 ans pour finaliser l’opération. Une estimation raisonnable. Plus inquiétant en revanche : 57 % des sondés n’envisagent pas de se former… A leurs risques et périls !
Devenu incontournable, Internet est la stratégie privilégiée par 37,5 % des candidats pour dénicher une cible. Tandis qu’un tiers des porteurs de projet juge préférable de recourir à des intermédiaires. Il faut dire que la recherche de cibles apparaît comme le point le plus délicat du processus de reprise pour la moitié des personnes interrogées, loin devant les négociations avec le cédant ou encore la gestion de l’après reprise. Etonnant.
Dernière information issue de cette enquête : 75 % des repreneurs souhaitent se faire accompagner quelques mois par le cédant après le passage de relais. De quoi acquérir en douceur le savoir-faire du prédécesseur.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Marseille 2016