STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

PME : les dirigeants ont une vision ambigüe de la croissance

Par Cyril ANDRÉ

publié le mercredi 20 décembre 2017

Réseau Entreprendre, spécialisé dans l’accompagnement des repreneurs et des créateurs,  a mené une enquête aussi originale qu’intéressante sur les raisons qui freinent l’ambition des entrepreneurs et donc qui constituent des freins à la croissance. Cette étude a été conduite auprès de 1 552 dirigeants de TPE et de PME. Elle révèle notamment les craintes et les freins des chefs d’entreprise, mais aussi les leviers de croissance qu’ils identifient.

Pour 75 % d’entre eux, la prudence est de mise lorsqu’est abordée la notion de vitesse de croissance. Plus précisément, 52 % des dirigeants interrogés se disent « entrepreneur de croissance modéré » en considérant que le taux de croissance a une limite au-delà de laquelle l’entreprise peut être mise en péril. Sans doute plus surprenant, 23 % des chefs d’entreprise ne se définissent même pas comme entrepreneur de croissance, celle-ci n’étant pas, selon eux, un critère de réussite de leur entreprise. Tout de même 25 % des entrepreneurs affirment n’avoir aucune limite en la matière. 52 % des entrepreneurs qui connaissent une croissance de plus de 10 % assurent n’avoir aucune limite en la matière ; inversement, 61 % des entrepreneurs qui ont un taux de croissance inférieur à 10 % disent avoir une position prudente par rapport à la croissance.

Selon cette enquête, seuls 38 % des chefs d’entreprise en croissance se disent favorable à ouvrir leur capital. Il s’agit là d’une vraie différence par rapport à d’autres pays comparable. Cette proportion apparaît encore plus faible chez les chefs d’entreprise qui ne sont pas en position de croissance : 11 % de ces derniers sont enclins à ouvrir leur capital.

Pas assez de comités stratégiques

« La croissance commence clairement par le dirigeant. L’aider à renforcer sa confiance, à rêver et à voir plus grand est déjà un levier psychologique sur lequel il est possible de travailler dans le cadre de notre accompagnement entrepreneurial », explique Frédérique Jeske, directrice générale de Réseau Entreprendre. Elle poursuit : « Une des craintes souvent exprimée par les dirigeants dans nos entretiens et qui se confirme dans cette étude est le risque de perdre, à la suite d’une croissance forte, le contrôle de son entreprise ».

Selon les dirigeants de TPE et de PME interrogés, les principaux freins à la croissance sont les délais de paiement, la forte concurrence ainsi que la difficulté à déléguer. Soulignons que pour ces derniers, l’implication insuffisante des équipes constitue un frein jugé plus important  que le poids de l’environnement réglementaire ou les charges sociales.

Quant aux leviers de croissance, pour les chefs d’entreprise, le plus important est la capacité à aligner la stratégie et son exécution. Autres leviers jugés importants : la capacité à s’entourer des bonnes personnes, nouer des partenariats durables ou encore la transformation digitale.

Seulement 18 % des chefs d’entreprise disent avoir mis en place un comité stratégique, à savoir une instance consultative de réflexion partagée sur la stratégie de l’entreprise. « Nous avons acquis la conviction que tous les dirigeants devraient s’entourer d’un comité stratégique, même dans une forme simplifiée. Il constitue une clé dans la croissance durable de l’entreprise, en offrant un vis-à-vis, un débat dans la construction des grandes décisions de l’entreprise », poursuit Frédérique Jeske.

Le programme Ambition de Réseau Entreprendre prévoit que les chefs d’entreprise bénévoles du réseau accompagnent les dirigeants d’entreprise en forte croissance dans la gestion de cette période qui peut être à risque.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE 2018