STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

PME : des précisions sur le suramortissement

Par Cyril ANDRÉ

publié le mardi 25 juin 2019

Les repreneurs doivent très souvent investir rapidement dans l’outils de production afin de dégager davantage de cash flow, condition sine qua non pour rembourser leur dette d’acquisition. Ils doivent donc s’intéresser de près à la loi de Finance pour 2019 (promulguée le 28 décembre 2018) a mis en place le nouveau dispositif du suramortissement. Il est destiné aux dirigeants de PME qui investissent dans la robotique et la digitalisation. L’avantage fiscal est loin d’être négligeable puisqu’il autorise une déduction extra-comptable de 40 % de la valeur du bien éligible inscrit à l’actif immobilisé.

Les PME éligibles sont celles au sens européen de la définition de ces entreprises. L’administration a bien précisé que le dépassement ultérieur de ce seuil ne va pas priver l’entreprise de cet avantage et ce, durant toute la période d’utilisation du bien en question.

Des robots aux supercalculateurs

L’administration vient de détailler les biens qui peuvent bénéficier de ce dispositif. Nous n’allons pas ci-après en faire une liste exhaustive mais donner les principales catégories. Sont éligibles à cette déduction fiscale les équipements robotique et cobotiques (tous les robots industriels y compris ceux guidés par l’homme), les équipements de fabrication additive (à savoir les imprimantes 3 D), les logiciels utilisés pour les opérations de conception, de fabrication ou de transformation, les machines intégrées destinées au calcul intensif (supercalculateur), les capteurs physiques mais aussi les machines de production à commande programmable ou numérique ainsi que les équipements de réalité augmentée et de réalité virtuelle.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon Nantes 2019