STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Plan de relance : les impôts de production baissent de 20 milliards

Par Cyril ANDRÉ

publié le jeudi 3 septembre 2020

De façon plus ou moins directe, l’essentiel des 100 milliards d’euros du plan de relance sera au bénéfice des entreprises et de leurs salariés. À titre d’exemple, les 6,7 milliards pour la rénovation des bâtiments ou les 9 milliards prévus pour les « énergies et technologies vertes » sont, dans les faits, des marchés pour les entreprises. Et, ce, même si ces investissements sont opérés au titre, dans les intitulés du plan de relance, de la « transition écologique ».

Au chapitre « compétitivité et innovation », tout un pan de dépense impacte très directement les entreprises, des TPE aux grandes entreprises. Il s’agit de la baisse des impôts de production à hauteur de 20 milliards d’euros. 

Aujourd’hui, ces impôts de production sont acquittés par les entreprises même lorsqu’elles ne dégagent pas de bénéfices. La semaine passée, à l’université du Medef, le Premier ministre, Jean Castex, avait qualifié cette fiscalité de « punitive ».

Des mesures qui devraient être pérennisées

Cet allègement fiscal devrait bénéficier à hauteur de 42 % pour les ETI, de 32 % pour les TPE et PME et de 26 % pour les grandes entreprises. L’exécutif a choisi d’opter pour une baisse de 50 % de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), à savoir 7 milliards d’euros. Les taxes foncières vont également être diminuées de moitié : la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour 1,54 milliard et la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) de 1,75 milliard. Notons que l’hypothèse d’une baisse de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) n’a pas été retenue puisqu’elle aurait bénéficié essentiellement aux grandes entreprises.

Au total, ces impôts de production vont donc baisser d’environ 10 milliards d’euros en 2021 et de 10 autres milliards en 2022. Il est probable que cette mesure soit pérennisée. Selon Jean Castex le manque à gagner pour les collectivités locales, qui bénéficient aujourd’hui des recettes de ces impôts, sera intégralement compensé.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Nantes 2019