STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Nicolas Sarkozy mise sur la fiscalité pour faciliter les transmissions

Par Cyril ANDRÉ

Legislation publié le jeudi 6 mars 2008

Hier, sous les ors du Sénat et devant un aréopage de patrons, réuni par l’Association des moyennes entreprises patrimoniales (Asmep), Nicolas Sarkozy a livré quelques précisions sur les mesures que va prendre son gouvernement afin de faciliter les transmissions d’entreprises. Sa philosophie semble tourner autour de deux idées : simplification et multiplication des transmissions familiales. « Notre fiscalité ne doit pas décourager les repreneurs à prendre des risques, elle doit être simple, lisible et stable », a assuré le chef de l’Etat. « Est-il normal que le repreneur doive s’acquitter d’une taxe de 5 % sur la valeur de l’entreprise qu’il rachète, avant même d’avoir réalisé quelque bénéfice que ce soit ? », s’est interrogé Nicolas Sarkozy. La loi de modernisation de l’économie, qui sera présentée au printemps au parlement, devrait contenir une mesure visant à ramener les droits de mutation pour les Sarl de 5 à 1 %.
« Les chances de survie de l’entreprise sont supérieures en cas de transmission familiale ou de transmission à des salariés. Les chiffres le démontrent : le niveau de risque est quasi nul pour les transmissions familiales, et un ancien salarié de l’entreprise a deux fois plus de chance de réussite qu’un repreneur extérieur », a poursuivi le président de la République. Les héritiers et les salariés repreneurs devraient pouvoir déduire de leur impôt sur le revenu les intérêts des emprunts qu’ils ont contractés pour racheter l’entreprise. Quid du repreneur extérieur ? Des précisions devraient être données dans les prochains jours.
Dans ce train de mesures censé favoriser la transmission d’entreprises dans notre pays, Oséo est également mis à contribution. L’agence publique devrait s’impliquer davantage dans son soutien aux repreneurs via des prêts dits patients à long terme.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon des Entrepreneurs Marseille 2017