STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

L’échec des prêts interentreprises

Par Cyril ANDRÉ

publié le mercredi 10 octobre 2018

Le repreneur qui vient de racheter une cible est souvent en quête de financement alternatif. Dans une majorité de cas, il se doit d’investir mais sa banque ne le suit pas toujours. Parmi les méthodes alternatives de financement, le prêt interentreprises avait suscité de grands espoirs lors de son introduction par la loi en 2015. L’objectif était bien de faciliter le prêt d’une entreprise dans le cas de figure où les deux entités entretiennent des liens économiques.

Mais, comme le souligne bien la CCIP dans un communiqué, « la complexité et les restrictions induites par ces textes ont rendu le dispositif dissuasif, limitant ainsi la portée de son utilisation ». En effet, il apparaît que les entreprises qui pratiquaient auparavant le prêt interentreprises, selon les dispositions de la première loi sur le sujet datant de 1984, ont arrêté cette pratique du fait des dispositions plus contraignantes de la nouvelle législation ou, du moins, ont diminué nettement leurs volumes de prêts.

Des dispositions contre-productives

« En dépit de l’intention positive, les dispositions en vigueur sont contre-productives et certaines conditions semblent arbitraires. Une PME disposant d’un excédent d’un million d’euros de trésorerie ne pourrait prêter que 25 000 euros à une autre entreprise ! », s’étonne Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de-France.

Dans ce cadre, la CCIP préconise deux mesures. D’une part, la suppression du dispositif de l’article 167 de la loi de 2015, afin de restaurer les anciennes pratiques issues de la loi de 1984. D’autres parts, la création d’un groupe de place, regroupant toutes les parties concernées par le sujet pour déterminer les nouvelles modalités du financement des entreprises par leurs pairs

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE 2018