STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Les PME s’en sortiraient elles moins mal que prévu ?

Par Cyril ANDRÉ

publié le vendredi 21 août 2020

« Les résultats de notre enquête auprès de 5 500 PME témoignent que la reprise de l’activité est bien enclenchée, même si elle sera progressive. Le niveau des intentions d’embauche reste supérieur à celui connu lors de la crise de 2009. L’investissement résiste avec 8 dirigeants sur 10 qui déclarent maintenir ou seulement décaler leurs projets. Le regain de confiance des PME que l’on constate depuis notre baromètre d’avril laisse espérer que le pic de la crise est désormais derrière nous », assure Philippe Mutricy, directeur des études de Bpifrance.  

Bpifrance Le Lab vient, en effet, de publier sa 71e enquête de conjoncture auprès des PME. Il s’agit de la première étude d’ampleur qui permet de mesurer les conséquences de la crise sanitaire sur les PME et l’impact des mesures gouvernementales de soutien aux entreprises.

Comme le note Philippe Mutricy, en juillet les PME se disent plus confiantes en l’avenir qu’au mois d’avril. Ceci peut être interprété comme un début de normalisation. Elles sont même 46 % à percevoir un retour rapide vers un niveau d’activité normal, bien que, en majorité, sans espoir de rattraper les pertes. Toutefois, il est à souligner que pas moins de 53 % d’entre elles anticipent un retour à la normale difficile.

Un impact sur l’emploi relativement limité

Sans grande surprise, cette enquête de conjoncture révèle une chute inédite du chiffre d’affaires anticipé pour 2020. Les dirigeants de PME s’attendent, en moyenne, à un recul de 15 % de leur chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année 2020. Près de la moitié des dirigeants interrogés expliquent cette baisse du chiffre d’affaires par la fermeture réglementaire des établissements, par la difficulté pour les PME à produire aussi efficacement qu’avant la crise du fait des contraintes de sécurité sanitaire à appliquer. 20 % des patrons de PME imputent la baisse de leur activité au manque de débouchés et à un approvisionnement réduit auprès de leurs fournisseurs.

Les experts de Bpifrance Le Lab estiment que l’impact sur l’emploi est relativement limité en proportion du recul de l’activité. Ceci étant sans doute lié au recours massif des PME au dispositif d’activité partielle. En effet, 79% des PME ont fait une demande pour au moins un salarié.

La situation financière des PME est évidemment fortement dégradée par rapport à l’avant-crise. Toutefois, 49 % des PME jugent leur trésorerie suffisante pour affronter la crise et 39 % assurent que les difficultés rencontrées sont surmontables grâce aux mesures de soutien. Parmi ces dispositifs, le PGE a été largement souscrit et près de 60 % des PME qui y ont eu recours conservent, aujourd’hui, une large partie du prêt en réserve de liquidité. Seulement 3 % des PME jugent encore leurs difficultés de trésorerie insurmontables, contre 9 % en avril.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Nantes 2019