STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

La disposition sur l’ISF amendée par les députés

Par Cyril ANDRÉ

POLITIQUE publié le vendredi 6 juillet 2007

Dès l’examen du premier grand projet de loi, les députés UMP ont tenu à faire savoir qu’ils n’adopteront pas l’ensemble des textes le petit doigt sur la couture du pantalon. Visiblement, cette législature ne sera pas celle de la majorité godillot. La commission des Finances de l’Assemblée nationale vient de voter pas moins de 58 amendements qui modifient sensiblement le « paquet fiscal » voulu par le président de la République.
La disposition permettant de convertir 75 % du montant de l’ISF en investissements dans les PME ou dans différents établissements publics (dans la limite de 50 000 euros) n’a pas été, pour sa part, profondément bouleversée. Cette mesure a été étendue aux établissements de recherche privée ainsi qu’aux chantiers d’insertion. Mais les PME détenues par le conjoint de l’assujetti sont sorties du champ d’application. Le Medef réclame, à l’inverse, que les chefs d’entreprise puissent verser leur ISF dans leur propre PME. Le lobbying de l’organisation patronale s’est vu couronner de succès sur un autre point : la mesure ne concernera pas exclusivement les augmentation de capital mais aussi sur les actions existantes des PME.
En commission, Charles de Courson (Nouveau Centre) a suggéré que les assujettis à l’ISF puissent investir dans des entreprises à travers des fonds communs de placements dans l’innovation ou des fonds d’investissement de proximité. Ce à quoi le ministre de l’Economie, Christine Lagarde, a répondu que « le texte ne se réfère pas aux FCPI car il s’agit d’abord de promouvoir une plus grande liberté. Le Gouvernement veut favoriser un investissement de proximité ». D’autres amendements sont susceptibles d’être présentés en séance, la semaine prochaine.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017