STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

L’envol annoncé des « anges des affaires » va-t-il se confirmer ?

Par Anouk LANVIN

FINANCEMENT publié le mardi 19 juin 2007

C’est un fait : en matière de Business Angels, la France est en retard. Elle n’en compte que 4 000, contre, par exemple, 40 000 en Grande-Bretagne ! 4000 particuliers seulement qui mettent leurs compétences, leur expérience et leur réseau relationnel à la disposition d’entreprises à fort potentiel et y investissent leurs propres capitaux pour en financer la création, le développement… ou la reprise.
Pourtant la demande est forte. Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour les Chambres de commerce et d’industrie en mars 2007, près de la moitié des créateurs/repreneurs d’entreprises ressentent le besoin de prendre conseil auprès d’un expert, mais ne l’envisagent possible qu’à titre gratuit.
Actuellement, seuls 35 réseaux sont recensés dans l’Hexagone. L’activité souffre d’un certain déficit d’image que la « Semaine des business angels » organisée pour la première fois à l’automne dernier a contribué à combattre. Elle devrait être reconduite du 12 au 16 novembre prochain.
Les réticences sont aussi d’ordre fiscal. Mais le Medef réclame aujourd’hui un nouvel effort, avec une proposition qui reviendrait à sortir de l’assiette de l’ISF tout investissement dans une PME et favoriserait sans doute le développement des anges des affaires.
L’association France Angels qui œuvre pour la promotion de l'investissement par ces hommes providentiels compte d’ailleurs sur la création d’une quinzaine de nouveaux réseaux d’ici à la fin de l’année. Elle entend également susciter des vocations et augure que le pays se dotera de quelques 20 000 « anges » actifs à l’horizon 2012.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017