STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Des craintes quant à la raréfaction du crédit

Par Cyril ANDRÉ

Financement publié le vendredi 28 août 2009

De plus en plus d’économistes craignent qu’une pénurie du crédit bancaire sur le second semestre ne vienne fragiliser le timide début de reprise économique. Les chiffres que vient de publier la Banque centrale européenne (BCE) confirment ces craintes. Le volume des prêts accordés aux entreprises du secteur privé accuse un recul de 1,6 % en juillet, en rythme annuel, après une faible progression de 2,9 % au mois de juin.
Les dernières données de l’Observatoire du crédit mis en place par la Banque de France apparaissent moins alarmistes. En juin 2009, les encours de crédits progressent de 4 % par rapport à juin 2008 et de 1,4 % par rapport à septembre 2008. Pour les seules PME, la progression est certes moindre. Entre juin de cette année et septembre 2008, les encours ont augmenté de 0,7 %. Pour les TPE, la progression, sur la même période, est de 2,2 %. Rappelons qu’en septembre 2008, les banques françaises ont pris l’engagement de faire progresser leur encours de crédit de 4 % sur l’année 2009 en contrepartie des aides publiques dont elles ont bénéficié. Il est probable que l'augmentation ne sera que de 2 % sur l’ensemble de l’année.
En parallèle, il est intéressant de constater l’évolution de l’opinion des patrons français sur l’accès au crédit bancaire. Selon une série d’enquêtes commandée par la CGPME, ils étaient 78 % au mois de juin de cette année à considérer que la crise a durci les conditions d’accès au crédit, contre 86 % à l’automne dernier. Il faut souligner que cette dernière réponse concerne la perception globale qu’ils ont de la situation en France, et non la situation de leur entreprise. À la question plus précise de savoir si la crise a des impacts négatifs sur les conditions d’accès au crédit auprès de leur propre banque, le résultat s’inverse. Ils sont, en juin 2009, 72 % à répondre que la crise n’a pas eu d’impact sur l’accès au crédit, contre 67 % en février 2009. Au final, et selon cette enquête de la CGPME, la grande majorité des patrons français ne ressentent pas de difficultés particulières quant à l’accès au crédit. Ce sentiment est corroboré par le très faible nombre de saisies du médiateur du crédit, à savoir un peu plus de 15 000 (chiffre arrêté à août 2009). Un chiffre à rapprocher des 2,8 millions d’entreprises que compte le pays, soit un taux de 0,005 %.
Il est toutefois clair que les critères d’octroi de crédit se sont nettement durcis ces derniers mois. Les repreneurs, comme les patrons, en font les frais.  Mais, dans le même temps, nombre d’entreprises reportent leurs investissements ce qui entraîne, par définition, une baisse de la demande. Il reste difficile de savoir lequel de ces deux facteurs influe le plus sur l’évolution des encours de crédits. Certains experts estiment que la faiblesse de la demande est l’explication principale. Ils soulignent notamment que la BCE qui alimente les banques de la zone euro en liquidité à bon marché augmente ainsi les capacités de prêts de ces dernières.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Nantes 2016