STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Comment rendre la cible reprise championne à l’export

Par Anne LE MOUËLLIC

Enquête publié le mercredi 13 février 2008

Dans son troisième rapport annuel sur l’évolution des PME, OSEO analyse les facteurs de réussite des entreprises qui se développent sur la scène internationale et dresse le portrait de la « PME idéale » à l’export. Pour s’imposer dans la mondialisation, une PME doit combiner un niveau technologique élevé et un dirigeant ouvert personnellement sur l’étranger, membre de réseaux et ayant mis en place un service spécifique à l’international qui utilise toutes les possibilités des nouvelles technologies. L’étude révèle que contre toute attente la localisation géographique, la taille ou encore l’âge de l’entreprise n’entrent pas en ligne de compte, mais que la volonté du capitaine est le facteur le plus déterminant. Des enseignements à méditer pour le repreneur, futur chef d’entreprise.
Le rapport se penche sur cette question car, aujourd’hui, seulement 4% des PME françaises sont exportatrices. Un chiffre faible en comparaison avec nos voisins européens. A titre d’exemple, l’Allemagne dénombre trois fois plus d’exportateurs au sein de ses PME, avec un taux de 11%. En France, en 2006, environ 84 500 entreprises de moins de 250 salariés, sur les 2,65 millions que compte le pays, ont exporté pour un montant de 149,6 milliards d’euros. La part des PME dans le montant total des exportations stagne et continue de se trouver autour de 40 %. Elles ont également un nombre limité de partenaires : la moitié des PME exportatrices ne vend que dans un seul pays étranger.
Parmi les freins au développement, notons la vision nationale, voire locale des dirigeants de PME. Plus de la moitié d’entre eux n’a jamais envisagé une internationalisation de leur activité. Autre élément : les PME françaises accusent un retard conséquent en matière d’utilisation des nouvelles technologies. Enfin, alors que certains dirigeants pointent du doigt le manque de qualification de leurs employés comme obstacle, l’étude révèle qu’il n’y aucune corrélation entre le niveau de qualification moyen des salariés et la présence d’une PME sur les marchés mondiaux. En revanche, logiquement, la pratique des langues étrangères est un élément déterminant.
Le rapport 2007 d’OSEO assure, par ailleurs, que les PME nationales disposent de leviers très concrets pour améliorer leur compétitivité et liste leurs atouts pour réussir dans un contexte de mondialisation. En premier lieu, leur dimension réduite leur permet une réactivité et une adaptabilité des modes opératoires à tous les niveaux. Deuxièmement, grâce à une stratégie très souple, l’organisation de l’entreprise peut suivre les fluctuations des marchés mondiaux. Enfin, grâce à leur proximité avec les clients et à la meilleure connaissance de leurs besoins, nos PME disposent d’une capacité à innover plus importante.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017