STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

Reprendre petit et grandir par croissance externe : une solution anti-crise ?

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 9 décembre 2008

En ces temps difficiles, où les banques se font moins prêteuses, où les fonds se montrent beaucoup plus sélectifs et où le patrimoine personnel placé en bourse s’est sensiblement déprécié, nombre de repreneurs potentiels doivent se contraindre à se tourner vers des cibles plus modestes par rapport à ce qu’ils avaient initialement espéré. Est-ce pour autant une tragédie ? Certainement pas. Certes, reprendre une petite structure de quelques salariés est moins valorisant que de racheter une belle PME de 20 personnes. Certes, le repreneur sera davantage un homme-orchestre qu’un chef d’orchestre. Certes, il devra sans doute, du moins dans les premiers temps, se contenter d’une rétribution moindre. 
Mais ce repreneur qui aura eu le courage de revoir ses ambitions à la baisse pour parvenir à ses fins, outre qu’il prouve qu’il possède une véritable fibre entrepreneuriale, pourra profiter de certains points positifs. Plus la cible est petite, plus le choix est important. Donc, a priori, ce repreneur aura pu s’orienter vers une cible qui, en dépit de sa taille, lui correspond en termes de secteur et région. Les plus petites opérations se concluent, en règle générale, plus rapidement : notre repreneur gagnera du temps. Enfin, le montage financier a des chances d’être moins tendu. D’une part, il sera plus facile de dégager des fonds pour investir. D’autre part, le remboursement de la dette a toutes les chances de s’effectuer dans des conditions plus sereines.
Mais surtout, le repreneur d’une petite structure peut la faire croître par croissance externe en acquérant au fil des années des cibles complémentaires. Beaucoup ont réussi ainsi à constituer des PME de taille tout à fait respectable alors qu’ils ne possédaient, au départ de leur aventure entrepreneuriale, que peu de moyens. Une toute récente étude du groupe d’audit et de conseil Grant Thorton montre d’ailleurs que 93 % des dirigeants français ayant réalisé une opération de croissance externe en sont satisfaits et « qu’elles ont donné lieu à une création de valeur significative pour leur entreprise ». 78 % d’entre eux assurent qu’une telle opération leur a permis d’améliorer leurs résultats d’exploitation. À 88 %, ils assurent que la croissance externe leur a également permis d’accroître leurs parts de marché.
Ainsi, en période difficile, la stratégie gagnante peut être celle consistant à commencer petit et à se développer progressivement plutôt que de se lancer d’emblée dans une opération lourde financièrement et plus risquée.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Marseille 2016