STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

Ne pas décevoir

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 11 septembre 2007

Nicolas Sarkozy et le gouvernement ont fait preuve d’efficacité et de promptitude sur certains sujets. Mais il ressort des différentes mesures votées cet été, et très récemment promulguées, que ce sont surtout les contribuables qui peuvent se frotter les mains. Les entreprises en général, et les PME en particulier, se trouvent encore dans l’attente de réformes fortes et influant directement sur leur environnement. 
Un espoir est né de la nouvelle fiscalité applicable à l’ISF qui prévoit une réduction de cet impôt en contrepartie d’un investissement au capital d’une PME. Mais les professionnels du capital-investissement se disent, pour l’heure, déçus par les modalités d’application de cette mesure. Selon eux, son effet devrait être assez marginal.
L’exécutif se doit de donner un coup d’accélérateur à ses différents projets intéressant le monde de l’entreprise et profiter d’un état de grâce qui ne sera, par définition, que provisoire. Certes, nombre de commissions ont été mises sur pied. Elles discutent. Elles réfléchissent. Leurs propositions sont attendues avec impatience.
Face à la hausse des taux d’intérêt et à la frilosité grandissante des banquiers à accorder des crédits aux entreprises et aux repreneurs, il serait bon que des mesures quant au financement des PME interviennent rapidement. Et de préférence, des mesures pragmatiques et efficientes. La réduction des effets de seuil ou l’abrogation de l’imposition forfaitaire annuelle devraient également être étudiées de près.
L’instauration d’un small business act à la française, même si Lionel Stoléru y travaille et si Hervé Novelli en parle à Bruxelles, se fait ardemment désirer. Nicolas Sarkozy a suscité de grands espoirs dans le monde de l’entreprise. Il s’agit maintenant de ne pas décevoir.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Marseille 2016