STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

L’édito : Salon des Entrepreneurs : ils étaient tous là !

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 7 février 2017

En année électorale, le Salon des Entrepreneurs de Paris est un passage obligé pour les candidats à la présidentielle : Fillon, Macron, Le Pen, Hamon, Dupont-Aignan, Cheminade… Ils étaient tous là ou presque. Même François Hollande, qui ne devait pas avoir de pièce de théâtre à voir ce jour-là, a foulé les allées du Palais des Congrès. Toutefois, une absence remarquée, celle de Jean-Luc Mélenchon. Il est vrai que le monde de l’entreprise et des entrepreneurs lui aurait sans doute réservé un accueil pas des plus chaleureux.

Hollande et Cheminade ont été les seuls à avoir pu déambuler tranquillement sans générer de mouvement de foule. Pour les autres, Fillon, Macron et Le Pen en tête, une meute compacte mêlant journalistes, communicants et service d’ordre, les a enserrés tout au long de leur parcours. Visiteurs et entrepreneurs depuis leur stand regardaient passer, avec un air souvent goguenard, ces mêlées humaines hérissées de perches pour les micros et de caméras.

Sur ce salon, dans leurs demandes faites aux politiques, les entrepreneurs apparaissent comme des gens raisonnables. Ils ne réclament pas un grand soir fiscal ni un autodafé de Codes du travail. Le revenu universel de Hamon ne fait évidemment pas recette. Ils souhaitent avant tout de la stabilité, et ce dans les domaines réglementaire et fiscal. Beaucoup veulent une baisse significative des charges les premières années suivant la création d’une entreprise. Bien entendu, tous les candidats hochent la tête et les approuvent, mais ensuite…

Qu’ont proposé concrètement les deux principaux prétendants à l’Elysée lors de leur passage sur ce Salon des Entrepreneurs ? Les solutions prônées par François Fillon ont le mérite de la simplicité : baisse des charges, suppression des 35 heures et simplification du droit du travail. Emmanuel Macron a d’abord sorti sa brosse à reluire : « les entrepreneurs font partie de l’énergie de ce pays, car ils prennent des risques pour transformer notre quotidien ». Puis sont venues ses propositions : baisse des charges, suppression du RSI, instauration d’une assurance chômage universelle (notamment ouverte aux commerçants, indépendants, artisans et salariés démissionnaires). Il a assuré qu’un même impôt ne pourrait être modifié deux fois lors d’un quinquennat. Il souhaite, par ailleurs, qu’un accord de branche puisse déroger au droit du travail. Le candidat d’En marche est sans doute celui qui a reçu le meilleur accueil.

Les entrepreneurs fondent incontestablement des espoirs, et selon leur sensibilité, sur François Fillon et sur Emmanuel Macron. Il reste aux deux présidentiables à affiner leurs propositions et surtout à les appliquer. Pour le mode d’emploi, ils seraient bien inspirés de se rappeler comment ont procédé, il y a quelques années, nos voisins d’outre-Manche et d’outre-Rhin.

 

 

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon des Entrepreneurs Marseille 2017