STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

L’édito : Ne pas sur payer sa cible

Par Cyril ANDRÉ

Publié le lundi 19 décembre 2016

Parmi les risques auxquels s’expose le repreneur, le niveau du prix de cession doit être analysé avec la plus grande attention. Bien évidemment, tout repreneur sensé sait pertinemment qu’il ne doit pas sur payé l’entreprise qu’il convoite. C’est écrit dans tous les manuels. C’est répété dans toutes les conférences sur la reprise.

En dépit des mises en garde des professionnels de la transmission, les cas d’entreprises reprises trop chères et se retrouvant en réelles difficultés quelques mois ou années après la signature sont nombreux. Le récent rapport sur le financement de la transmission des PME souligne un fait inquiétant : les banques indiquent constater régulièrement des remontées de dividendes nécessaires au remboursement de la dette senior venant trop fortement impacter la structure cible et ainsi réduire ses moyens financiers.

De nombreuses études ont, en effet, démontré qu’un endettement trop élevé induit, mécaniquement, une réduction des investissements  notamment en innovation.

On le sait, la cible doit dégager suffisamment de cash flow pour que le financement du montage soit réalisable. Sa rentabilité doit permettre d'absorber le coût de ce financement. En cas de paiement d’un prix de cession trop élevé, la possibilité pour l’entreprise de développer de nouveaux produits, de nouveaux services et d’aborder de nouveaux marchés sera moindre. Pour la bonne et simple raison qu’elle sera moins en capacité d’investir, l’ensemble de ses dividendes devant être remonté à la holding pour honorer la dette. Certes, le repreneur qui se trouve dans cette situation délicate pour tenter de retourner voir son banquier afin qu’il lui prête à nouveau. Mais ce dernier ne sera pas alors forcément dans les meilleures dispositions.

A contrario, un prix de cession objectivement raisonnable permettra plus facilement d’investir tant sur le plan matériel, opérationnel qu’humain.

Attention donc au coup de cœur, voir à l’excès d’orgueil consistant à devenir le patron d’une cible jouissant d’une belle notoriété. Dans ces deux cas, le risque de sur payer la cible est grand. Attention aussi à la surenchère, qui peut d’ailleurs être habilement entretenue par le cédant, entre plusieurs repreneurs. Sachant qu’un concurrent personne morale pourra généralement prendre un risque financier plus élevé qu’un repreneur personne physique.

Notons, enfin, qu’une clause d’earn out, qui va ajuster le prix à la performance ultérieure de la cible, peut permettre de conforter le développement et le dynamisme par l’implication accrue du cédant. Devant moins débourser au jour de l’acquisition, le repreneur peut ainsi se ménager une certaine souplesse l’autorisant à investir davantage.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon des Entrepreneurs Marseille 2017