STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

Le gouvernement veut aider les cédants à mieux anticiper la transmission

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 14 octobre 2008

Qu’ils soient experts-comptables, intermédiaires, banquiers ou encore avocats, la majorité des professionnels agissant dans la sphère de la transmission d’entreprise s’accorde sur au moins un point : en règle générale, les cédants n’anticipent pas, ou pas assez, la cession de leur outil de travail. De cette carence résulte des entreprises qui ne sont pas mûres pour être cédées : que ce soit sur le plan juridique - il faut, par exemple, parfois savoir mettre à temps l’immobilier dans une autre structure - sur le plan productif - l’outil est obsolète - ou encore à d’autres niveaux.
Hervé Novelli a décidé d’agir en proposant son plan transmission. Il est vrai que dans ce domaine le patronyme de son prédécesseur revient beaucoup plus souvent dans les conversations que le sien. Peut-être commence-t-il à s’en offusquer quelque peu.
L’un des objectifs, louable, de ce plan gouvernemental, initié donc par l’actuel secrétaire d’État aux PME, est de davantage sensibiliser les cédants potentiels à cette étape cruciale pour leur entreprise. Une série de 500 « pré-diagnostics de performance », en d’autres termes des audits, va être lancée avant la fin de l’année. Coût pour l’État : 2 millions d’euros. Un argent du contribuable qui sera assurément bien utilisé si ces audits, menés par des cabinets de consultants, contribuent à générer des reprises pérennes, du fait d’une cible qui sera rendue réellement transmissible.
Dans ce même plan gouvernemental, le réseau des CCI s’est engagé à contacter pas moins de 20 000 patrons pour faire le point avec eux sur leur réflexion en matière de transmission et les conseiller le cas échéant. Ces initiatives vont certes dans le bon sens. Elles ne se révéleront réellement efficaces cependant qu'à condition, au-delà l’examen « technique » de la PME, que les intervenants (CCI et consultants) parviennent à faire comprendre à certains cédants trop gourmands, et finalement assez nombreux, qu’il n’est pas sain d’exiger un prix exorbitant pour leur entreprise. L’avenir même de cette dernière pouvant alors être hypothéqué du fait des difficultés pour le repreneur de rembourser une dette qui ne serait pas en adéquation avec les capacités de l’entreprise à dégager du profit.
Toujours dans le cadre de ce plan, Hervé Novelli a décidé de quasiment doubler le plafond des prêts accordés aux repreneurs par Oséo, en le portant à 400 000 euros. Une mesure évidemment bienvenue dans le contexte actuel.
Après avoir misé sur la fiscalité au travers des dispositions contenues dans la LME, le gouvernement use, avec ce nouveau plan, davantage du levier de l’information, voire de celui de la psychologie. Il faudra attendre plusieurs mois avant de tenter une première évaluation de l’ensemble de ces politiques.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Nantes 2016