STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

L’édito : Cédants : An-ti-ci-pez !

Par Cyril ANDRÉ

Publié le lundi 29 avril 2019

Depuis des années, l’ensemble des professionnels de la transmission constate le manque d’anticipation, et donc de préparation, des dirigeants quant à la cession de leur entreprise. Aux dires des notaires, des conseillers des CCI, des experts-comptables, et autres professionnels, les mentalités n’évoluent guère, voire pas du tout. Pourtant, différentes campagnes d’information auprès des cédants ont été menées ces dernières années par le gouvernement et par les CCI, mais rien n’y fait.

Quel est le schéma courant ? Une fois sa décision définitivement prise, le dirigeant lance le processus de vente de son entreprise, sans une véritable préparation préalable. Certes, la cession se fera, mais pas forcément dans les meilleures conditions et le dirigeant ne tirera pas le meilleur prix de son entreprise. Pour une raison simple : cette dernière n’a pas été suffisamment optimisée en vue de la cession, bref, la mariée aurait pu être plus belle…

La recette pour réussir au mieux sa transmission est connue et a le mérite de la simplicité. Il faut anticiper la vente ! Sur combien d’années ? Les plus prudents et prévoyants disent 5 ans. C’est le délai notamment recommandé par les notaires. D’autres professionnels de la transmission d’entreprise estiment que 3 ans reste un délai raisonnable.

Il ne s’agit pas d’un simple « home staging » à l’instar de ce que pourra faire un propriétaire pour vendre son bien immobilier. Les opérations à mener peuvent être assez lourdes et prendre du temps et de l’énergie. Pour vendre à bon prix, pour séduire non pas un ou deux, mais de nombreux repreneurs, la cible doit être la plus saine possible, en ordre de marche et présenter un vrai potentiel de développement pour l’acquéreur.

Donc de 3 à 5 ans avant la date prévue pour la cession, le dirigeant va mener plusieurs actions : réinvestissements productifs, recensement et arbitrage de l’ensemble des litiges, renégociation d’emprunts, réflexion sur l’immobilier (possibilité de l’isoler au sein d’une structure ad hoc), remise aux normes, optimisation du BFR, réorganisation managériale… Le futur cédant devra également procéder à un bilan patrimonial et mener les actions nécessaires en la matière. Plusieurs années ne sont pas de trop pour mener avec sérénité et efficacité l’ensemble de ces tâches.

Le dirigeant ne doit pas hésiter à faire mener différents audits afin d’évaluer le plus finement possible les forces et les faiblesses de son entreprise et ainsi de pouvoir au mieux orienter les actions et les investissements. L’entreprise sera alors non seulement cessible, mais surtout séduisante pour les acquéreurs potentiels. In fine, le cédant pourra tirer un bon prix de son entreprise et le repreneur sera en mesure de la développer et de pouvoir rembourser sans difficulté sa dette d’acquisition. Le win win deal…

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon Nantes 2019