STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

En ce début d'année, le repreneur doit être prêt à agir

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 19 janvier 2010

Il serait illusoire de penser que 2010 va marquer le début d’une franche et réelle reprise économique. L’économie mondiale est loin d’être stabilisée, la rigueur va inévitablement et mécaniquement succéder aux différents et onéreux plans de relance, la croissance pourrait ne pas dépasser 1,5 point et la hausse du chômage ne devrait pas marquer le pas. Toutefois, peu de secteurs apparaissent véritablement sinistrés et à l’immobilisme qui a régné l’an passé pourrait succéder une phase d’action, du moins dans le domaine de la transmission et reprise d’entreprise.
Dans cet environnement macroéconomique certes moins sombre qu’en 2009 mais encore guère réjouissant, quelle peut être l’attitude du repreneur personne physique ?
Sa réflexion doit se nourrir de différents éléments factuels. Il est indéniable que le prix des PME a accusé une diminution sensible l’an passé, l’augmentation du risque allant de pair avec une baisse des multiples. Dans une situation quelque peu apaisée, il apparaît fort probable que les valorisations repartent à la hausse. Si ce mouvement ne se produira sans doute pas du jour au lendemain, le repreneur ne pourra néanmoins pas se montrer trop attentiste.
Autre élément à prendre en considération : le nombre d’affaires qui va arriver sur le marché. Après une prudente mise en sommeil durant l’année 2009, de nombreux dossiers vont être réouverts, en particulier ceux des cédants qui vendent par nécessité et qui ne peuvent guère plus attendre. Des opportunités seront à saisir, en tout cas pour ceux qui se sont décidés à repasser à l’action suffisamment rapidement.
Il faut aussi savoir que les repreneurs personne physique vont très probablement devoir affronter la vive concurrence des groupes en quête de croissance externe. Après une année de disette volontaire, ils auront faim. Mais, s’il est vrai que ces derniers peuvent souvent payer plus cher une même cible qu’un repreneur personne physique, ils n’ont pas toujours la préférence des cédants.
Enfin, le porteur de projet doit bien avoir conscience, qu’après avoir atteint des plus bas historiques, les taux ne peuvent que remonter d’ici la fin de l’année. L’argent est bon marché aujourd’hui, qu’en sera-t-il à l’automne prochain ?
Pour ces différentes raisons, et plus que jamais, le repreneur doit se montrer attentif à son environnement et prêt à réagir. Il n’est plus temps d’attendre. De bonnes opérations seront certainement plus faciles à réaliser dans les mois à venir qu’en fin d’année.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Commentaire de Francois, le 20 2010 à 08:59

un peu d'optimisme !!

Commentaire de véronique DELANNOY, le 21 2010 à 10:30

Merci pour votre Edito qui comme tjrs est passionnant. Il est le parfait reflet de ce que ns pouvons constater et anticiper dans notre région (le Nord). bien cordialement Véronique Delannoy Directrice de Réseau Entreprendre NORD